Livres à lire‎ > ‎

Alimentation


L'alimentation ou la troisième médecine

Le Mot de l'éditeur : L'alimentation ou la troisième médecine

Notre façon de manger influence notre santé, dans un bon ou dans un mauvais sens. Si chacun est d'accord sur ce point, deux questions restent posées : 
1: De quelle manière une alimentation mal conçue conduit-elle à certaines maladies ? 
2 : Quelle est la diététique idéale ?
L'auteur propose une réponse à ces deux questions, en s'appuyant sur les découvertes récentes réalisées dans les diverses branches de la médecine et de la biologie. II montre comment l'alimentation moderne exerce ses effets néfastes, en conjonction avec d'autres facteurs génétiques et environnementaux. Les multiples étapes qui mènent de l'état normal à l'état pathologique apparaissent clairement. 
Au départ de troubles aussi variés que la polyarthrite rhumatoïde, le diabète sucré de la maturité, le cancer du sein ou l'asthme, on trouve la nourriture moderne, responsable du passage dans la circulation sanguine de macromolécules bactériennes et alimentaires nocives.
Le retour à une nutrition de type ancestral, la seule qui convient à l'homme, permet d'obtenir des succès aussi nets que fréquents dans une multitude d'affections qui passent pour mystérieuses et peu ou pas curables. 
Dans cette cinquième édition refondue et augmentée, l'action favorable fréquente du changement nutritionnel est rapportée dans 91 maladies. Les résultats souvent extraordinaires du régime alimentaire deviennent évidents, sur le plan préventif (athérosclérose, cancer, etc.), comme sur le plan curatif (sclérose en plaques, dépression nerveuse, maladie de Crohn, asthme, etc.). 
La notion classique d'une diététique quantitative, basée sur le nombre de calories et l'équilibre entre glucides, lipides et protides, est remplacée par un nouveau concept, celui d'une diététique qualitative, fondée sur la structure des molécules. II faut écarter celles que l'organisme ne peut pas métaboliser et conserver celles accessibles à l'action de nos enzymes. Cette attitude de bon sens, associée ou non aux médications classiques, est très souvent salvatrice. 
Puisse cette nouvelle édition persuader les lecteurs que l'alimentation d'hier doit prendre une grande place dans la médecine de demain, aussi bien dans la prévention que dans le traitement de la plupart des maladies.




Sauvez votre corps !

Le Mot de l'éditeur : Sauvez votre corps !

Changer son alimentation et écouter son corps pour être en bonne santé Les progrès de la médecine nous permettent de vivre plus longtemps, de surmonter de nombreuses maladies. Et pourtant, le nombre de malades ne cesse de croître. On le sait aujourd'hui, notre alimentation est responsable d'un nombre considérable de maux. Nous mangeons mal, nous vivons mal. Notre organisme est fragilisé, et les régimes à la mode n'arrangent rien. Le Dr Kousmine lance un cri d'alarme, pour nous et nos enfants. Véritable bible de la diététique, ce livre nous apprend à mieux nous alimenter pour être résistants à la maladie






Changez d'alimentation

Le Mot de l'éditeur : Changez d'alimentation

" Ce livre est la cinquième édition mise à jour d'une première publication, il y a plus de quinze ans. Aujourd'hui, les relations entre " mauvaises habitudes alimentaires " et cancers sont bien établies par d'innombrables preuves de plus en plus certaines et de plus en plus précises.
En effet, les dernières années n'ont fait que confirmer ce que j'écrivais avec les premières preuves scientifiques, dès 1985. Les mauvaises habitudes alimentaires sont à l'origine de nombreuses maladies, des plus simples : surpoids et pré-diabète, aux plus graves : cancer dans un grand nombre de ses localisations, mais aussi maladies dites de système ou de l'immunité.
Ces nouvelles preuves ont déclenché une avalanche de publications. Malheureusement, les informations mises à la disposition du grand public sont souvent contradictoires et ont empêché d'y voir clair. D'un côté, elles ont souvent découragé de nombreuses personnes de changer vraiment d'habitudes alimentaires, de l'autre, elles les ont parfois laissées s'orienter vers des régimes aussi farfelus qu'inefficaces ou même dangereux.
De plus, certains, en particulier ceux qui n'ont aucune formation en nutrition et qui souhaitent que vous ne changiez pas - pour que la médecine s'occupe de vous - vous diront : " Il faut une vie pour changer les habitudes. " Ce n'est pas vrai, quelques mois de " manger mieux et meilleur " suffisent pour orienter votre santé dans le bon sens et, de plus, ressentir un véritable " mieux être ".
C'est ce " programme alimentaire de santé " qui vous est ici proposé. Il ne pouvait faire silence sur le problème crucial des modes de cultures et d'élevages et de leurs conséquences sur la qualité ou la nocivité des aliments qui nous sont proposés.
Faut-il manger " bio " ? Face aux enjeux de santé, mais aussi économiques et sociaux, et aux moyens dont disposent les forces en présence, on ne peut se contenter de réactions de bon sens, si nécessaires soient-elles, pour répondre à cette question. Il faut des études scientifiques systématiques. C'est ainsi que ce livre présente les premiers résultats très prometteurs d'une étude comparative entre produits issus de l'Agriculture Biologique A. B., Raisonnée A. R., Conventionnelle A. C., menée depuis plusieurs années.
C'est aujourd'hui une certitude, l'alimentation est un des grands enjeux de la " prévention santé " pour les années à venir, au niveau mondial. Puisse ce livre convaincre ceux qui en douteraient encore et aider ceux qui cherchent, en leur donnant tout ce qu'il faut savoir. "


Le mot de l'éditeur : Santé, mensonges et propagande
Trois ans
 d'enquête pour ce livre accusateur !
Les auteurs dénoncent les pratiques des multinationales de l'agroalimentaire, relayées par les instances gouvernementales. Ils s'attaquent à ces conseils nutrition

nels devenus vérités premières : " Les laitages renforcent la solidité des os ", " Pour maigrir, il faut diminuer les graisses ", " Les vitamines sont dangereuses "... 
Ils mettent en lumière les intérêts privés, le poids des lobbies, le rôle de la publicité, le retard réglementaire français. 
Ils proposent une alternative nutritionnelle mais aussi un cadre susceptible de garantir, dans l'avenir, l'indépendance de l'information médicale.




Rapport Campbell

Le Mot de l'éditeur : Rapport Campbell

La science le dit clairement. Les résultats sont là pour le prouver. Modifier votre alimentation, c’est réduire de façon impressionnante vos risques de cancer, de maladies cardiaques, de diabète et d’obésité. Le rapport Campbell propose un message d’espoir clair et concis en démystifiant une multitude de mythes et d’informations erronées sur la santé. Si vous souhaitez être en santé, modifiez votre alimentation. De quelque côté que l’on regarde, la santé des Occidentaux se dégrade. Nous dépensons de plus en pour les soins de la santé, ce qui n’empêche pas un nombre croissant de diabétiques, de maladies cardiovasculaires et le fait que la «guerre contre le cancer» amorcée dans les années 1970 est un fiasco. Près de la moitié de la population souffre d’un problème de santé nécessitant la prise hebdomadaire de médicaments sous ordonnance, et plus de 25% souffre de cas de cholestérol trop élevé.
Tous ces problèmes se résument à trois choses : petit déjeuner, déjeuner et dîner.

«Le rapport Campbell est un livre important et facile à lire. Avec son fils Tom, Colin se penche sur le lien qui existe entre l’alimentation et la maladie. Ses conclusions sur les conséquences néfastes des protéines sont stupéfiantes. Ce qui est surprenant aussi, c’est qu’il ait eu de la difficulté à transmettre ces informations au public. C’est une histoire qui vaut la peine d’être entendue.» Robert C. Richardson, lauréat du prix Nobel, professeur de physique et responsable de recherche à l’Université de Cornell.
Depuis plus de 40 ans, T. Colin Campbell est à l’avant-garde de la recherche dans le domaine de la nutrition. Il nous lègue “Le rapport Campbell”, l’étude la plus exhaustive sur la santé et la nutrition à avoir jamais été entreprise. Colin Campbell est professeur émérite du département de biochimie nutritionnelle à l’Université de Cornell.